Bijoux-Geometriesacree

Bijoux énergétiques et Cristaux

  • Français (French)
  • English
Fin du dossier Les "crop circle"
"Ces sites sont souvent associés par des changements physiques sur les animaux ainsi que les humains. Plusieurs personnes qui sont entrés dans les lieux ont éprouvé des mal de cœur, des étourdissements. Ces effets sont également observés lorsqu’on est exposé longtemps aux micro-ondes. Les plantes qui ont été «pliés» continuent ensuite à poussés. Cela ne serait pas possible si les branches étaient cassés. En règle général, les "Crop Circle" ne sont pas parfaitement rond en ellipse. Un faux requière un point central pour faire un cercle et cela serait un peu plus complexe de faire une ellipse.
crop circle
Les "Crop Circle" ont également des changements environnementaux. Le champ électromagnétique est altéré provoquant des erreurs. Les boussoles ne peuvent trouver le nord, les caméras, cellulaires et batteries fonctionnent mal. Il y a des niveaux impressionnant de radiation (300% au-dessus de la normal) a l’intérieur de ces cercles. Les animaux agissent bizarrement et la plupart du temps évitent le secteur.
D'autres recherches ont été conduites afin de vérifier si la Terre ne serait pas responsable de ses formations. Selon certaine recherche en biophysique, les plantes qui auraient été affectées ont un code génétique très dégradées à comparer les plantes non affecté dans un même champ. Il y a eut une autre constations à propos des graines présente dans le sol. Il semblerait que les graines qui se trouvent dans la formation sont mal formés, petites et improductives. Ces deux faits appuieraient la théorie qu’une chaleur intense aurait provoqué ces anomalies.
Il y a les mêmes anomalies lorsque des graines ont été exposé à de grande chaleur micro-onde (test effectué en laboratoire). Dans un article pour le planétarium Physiologia, les chercheurs Levengood et Talboot suggèrent que l’énergie qui causerait les Crop Circles peut être un «vortex de plasma» qui interagirait avec l’atmosphère émis par les ondes de la terre. Une énergie micro-onde provoquerait des formes aussi élaborer. Cela n'explique pas les sons et la lumière que plusieurs témoins affirment avoir vu ou entendu pendant la formation. Sur une vidéo étonante nous pouvons voir deux chercheurs de cercles de récolte se faire chasser d'une zone ou plusieurs cercles ont déjà fait leur apparition, par un hélicoptère de l'armée britanique. Ils s'en vont un peu plus loin lorsqu'un deuxième hélicoptère arrive. L'un des appareils guide l'autre par radio, celui-ci observe à distance une petite boule dorée qui vole en basse altitude. On la voit très bien sur le film. Puis soudain elle disparait. L'armée survol systématiquement les cercles afin de prendre des photos. Le 3 aout 2004 en Grande-Bretagne à proximité du tumulus de Silbury Hill (site de Stonehenge), un Crop Circle extrêmement élaboré a été découvert dans un champs. Désigné par de nombreux spécialistes comme "le crop circle de l’année" et aussi grand qu'un terrain de football, le Cercle de récolte fait
référence au calendrier Maya et à ses symboles. Baptisé "Jour du Destin" par certains, "Jugement Dernier " ou encore "Fin des Temps" par d’autres, ce majestueux cercle de cultures de plus de 150 mètres de diamètre évoque irrésistiblement la symbolique des anciens calendriers mayas et aztèques.
Steve Alexander, un expert qui a photographié des centaines de cercles de récolte à travers le monde, commente cette incroyable formation : "C'est le cercle de récolte le plus complexe que j'ai jamais vu! je sais qu'un tas de gens pensent que tous ces cercles sont faits artificiellement par la main de l'homme, mais pour celui-ci c'est très peu probable. Cela prendrait des jours pour réaliser un dessin aussi gigantesque : or ce cercle est apparu en une nuit !" Le cercle de récolte présente sur son pourtour une suite binaire bien connue des anthropologues spécialistes de l’Amérique précolombienne. On en retrouve notamment des éléments sur le socle circulaire d’une statue du XVIème siècle représentant le dieu aztèque Xochipilli et découverte dans les années 1850 sur un versant du volcan Popocatépetl, près de Tlamanalco au Mexique. Xochi signifie fleurs ou végétation et Pilli signifie Prince. Dans la tradition maya-aztèque, Xochipilli est le dieu de la végétation, des fleurs et des récoltes, mais aussi celui de l’amour, de la beauté, de la musique et de la danse. La statue est faite d’une seule pièce, et d’après le grand anthropologue espagnol Carlos Barrios, qui a passé 25 années au Guatemala chez les Mam, ''les Gardiens du Temps'' selon la tradition maya, elle représente le dieu assis sur la Terre en train d’organiser et d’harmoniser les cycles du temps. Selon les Olmèques, les Mayas et les Aztèques, ainsi d’ailleurs que dans la tradition indienne et mésopotamienne, le temps n’est pas linéaire mais procède de cycles qui se répètent continuellement : de la même manière que les planètes, les systèmes solaires et les univers naissent, meurent et renaissent de leurs cendres, les particules du temps se répètent indéfiniment en s’enroulant autour d’elles-mêmes sur le serpent de l’infini.
Les différents calendriers Mayas et Aztèques présentent tous l’année 2012 comme marquant la fin du Cycle actuel, celui du "Quatrième Soleil", et le commencement d’un nouveau Soleil, le Cinquième, celui de l’àge Cosmique dont on ne peut se faire aucune idée à travers nos repères actuels. C’est pourquoi l’extraordinaire cryptogramme de Silbury Hill, inspiré de ces calendriers, se réfère probablement lui aussi à cette échéance de l’année 2012, le point zéro. Le chercheur britannique C. Lewis a travaillé sur le fonctionnement du système de mesures utilisé dans les anciens calendriers mayas et aztèques son adaptation au cercle de Silbury Hill. Selon lui, il ne fait aucun doute que le diagramme figuré sur ce crop circle d’un genre tout à fait nouveau indique une sorte de compte à rebours sur une minuterie en forme "d’horloge-calendrier " inspirée du modèle maya-aztèque. Chaque carré interne valant 130 ans, la position de l’aiguille sur le dernier carré indique qu'il nous reste un peu plus de 5 % de ces 130 ans à parcourir, soit environ 8 années. Or, si l’on ajoute environ 8 années à août 2004, on tombe à peu près exactement sur l’échéance du 21 décembre 2012 correspondant à la fin des calendriers mayas. En juillet 2002, l'Administration Nationale Océanographique et Atmosphérique (NOAA), une agence fédérale américaine, a décidé d'exempter pendant cinq ans l'US NAVY des règles internationales de protection des cétacés visant l’interdiction de certains types de sonars, particulièrement dangereux pour les cétacés. Désormais, la marine américaine peut, en toute impunité, utiliser des sonars à basse fréquence afin de repérer à longue distance les nouveaux types de sous-marins dits «silencieux». malgré les risques encourus par les dauphins, baleines et autres cétacés. Deux navires militaires en sont déjà équipés. Ils possèdent un moteur très bruyant (l'équivalent d'un réacteur de Boeing 747 au décollage), et émettent des signaux puissants sur les fréquences que les dauphins et les baleines utilisent pour communiquer
entre eux et se repérer lors de leurs déplacements. Ces ondes peuvent provoquer des hémorragies internes chez les baleines dans un périmètre de plusieurs dizaines de kilomètres, et même si leurs effets s’estompent au-delà, elles parcourent de très longues distances et sont capables de perturber les migrations de cétacés à plusieurs centaines de kilomètres à la ronde.
Le 28 juillet 2004, quelques jours après les premières émissions d’infrasons effectuées avec ces deux sonars, et au moment du lancement d’un programme visant à équiper d’autres navires de guerre américains de sonars encore plus puissants et encore plus dangereux pour les cétacés, apparut à Beacon Hill en Angleterre, le crop circle aux dauphins."

Source texte : http://secretebase.free.fr
Bijoux crop circle
Aucun commentaire
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage